Théâtre sous La Pluie

feuille_gaucheLA COMPAGNIEfeuille_droite

 

PHOTO AFFICHE MALADE IMAGINAIRE

 

> Théâtre Sous la Pluie


Compagnie créée en 1980 par Jean-Marie Leroy

Conservatoire de la rue Blanche à Paris -ENSATT-, Editions Magnard, France Culture.

Puisant dans l’actualité, les premiers spectacles de la compagnie s’attaquent au pouvoir: ’’Rage de temps’’, à la peine de mort: ’’Silence on coupe!’’, aux dictatures: ’’Si tous les shahs du monde’’ -chaleureusement accueillie par Amnesty International et saluée par le dramaturge argentin en exil Alejandro Finzi.

En 1984,le désir d’un théâtre burlesque conduit à confronter un regard sur le XXe siècle au comique avec lequel Molière dépeint le sien: ’’Mort imaginaire’’. Parallèlement, la compagnie met en place 5 années durant un festival de théâtre sur Metz (Porte des Allemands) qui lui permet d’accueillir des créateurs étrangers, notamment l’argentine Cristina Castrillo exilée en Italie.

’’ Qu’ils crèvent les artistes’’ de Tadeusz Kantor est un tel choc que Jean-Marie Leroy trouve enfin dans le théâtre un sens à son propre combat. Création de ’’Pedro Silva Bustos: disparu’’.


En 1990, après la dernière création de Tadeusz Kantor au Festival d’Avignon ’’O douce nuit’’ dans laquelle est présente Béatrice Ollinger, la compagnie se tourne radicalement vers un théâtre de création à base d’improvisations où vont se confronter visuel tragique et burlesque, texte et tango répétitif.

En plein guerre du Golfe est créé ’’Etat d’os’’ qui tournera 3 années en Europe avant de se lancer définitivement dans ce style de créations propres : ’’Rêves d’exil’’, ’’les Élucubrations de Scapin’’, ’’un Eté 92 ’’…

Subventionnée par la ville d’Augny, la Ville de Metz, le Conseil Général de la Moselle, le Conseil Général des Bouches du Rhône, Saison « 13 », le Conseil Régional de Lorraine, et ponctuellement la DRAC Lorraine.
Coproductions avec la Salle Emilien Ventre de Rousset, le Centre Culturel « la Passerelle » de Florange, centre culturel Georges Brassens de Mantes la Jolie. Sponsorisé par la Fondation Batigère.